Menu

Incidents de Mornag : Douze gardes à vue pour « entente criminelle »

Publié le mardi, 27 septembre 2022 | 4 min | Société
  • Douze personnes ont été placées en garde à vue sur fond de constitution d’une entente criminelle, suite aux incidents survenus, dimanche, à Mornag, dans le gouvernorat de Ben Arous, lorsque un vendeur ambulant s’est suicidé par pendaison à son domicile, samedi dernier.

    Dans un communiqué publié, mardi, le département de l’Intérieur a indiqué que dans le cadre du suivi de l’évolution de la situation dans la ville de Mornag, dimanche dernier, « une centaine de personnes, dont la plupart des délinquants, se sont rassemblées au carrefour du marché à Mornag et ont lancé des cocktails Molotov sur les unités de sécurité, brûlé des pneus et bloqué la route ».

    Aussitôt informées, « les forces de l’ordre ont dû intervenir pour disperser les émeutiers et ont procédé à l’arrestation de 12 agresseurs », rapporte la même source.

    Interrogées par les enquêteurs, les gardés à vue ont « avoué avoir reçu une somme d’argent d’une personne appartenant à un parti politique dans le dessein de provoquer des troubles et exacerber la tension ».

    Le parquet a ordonné l’ouverture d’une enquête sur fond de constitution d’une entente criminelle dans le but de porter atteinte à l’ordre public et aux biens privés et publics.

    À cet effet, douze personnes ont été placées en garde à vue et d’autres ont été interpellées pour suspicion d’incitation et de distribution d’argent.

Incidents de Mornag : Douze gardes à vue pour « entente criminelle »